Remarque

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer l' authentification sur ce site et le bon déroulement de votre visite En savoir plus

J'ai compris

titre

French English German Italian Norwegian Russian Spanish Swedish

logoblancACTUCommunique de l'ADECNA Sud-Luberon du 19 Mars 2016

 

Nuisances Aériennes dans le Luberon : le Guide du Routard adresse un Carton rouge à la Grande Muette …

Courant 2014, Monsieur Jean-Louis JOSEPH, ancien Président du Parc Naturel Régional du Luberon (PNRL), a indiqué publiquement avoir été contacté par le célèbre Guide du Routard suite aux plaintes et remontées négatives de la part de touristes forts mécontents des nuisances sonores dues aux survols incessants dont ils avaient souffert durant leur séjour dans le Parc du Luberon.

 

9782019124298xl

Le Guide du Routard avait prévenu que si la situation ne s’améliorait pas, il se verrait dans l’obligation de l’indiquer dans son guide, par respect pour ses clients (difficile en effet de vanter, année après année, les atouts d’un Parc Naturel Régional  en « omettant » d’indiquer les nuisances qui y sévissent sans risquer une plainte pour publicité mensongère – ndlr).

La mise en garde s’est malheureusement concrétisée fin janvier avec la nouvelle édition 2016 (papier) du Guide du Routard de la Provence … Publication fracassante d’un encart d’alerte dans les pages relatives au Luberon donnant, sans aucune ambiguïté, un carton rouge aux Militaires et à l’État, pourtant censé mettre tous les moyens pour protéger ce territoire d’excellence en matière de qualité sonore et de repos acoustique par la mise en application de la Charte fondatrice de 1977 puis celle actuelle, 2009 - 2021, du PNRL.

Il faut dire que, malgré les réunions de concertation menées depuis près de deux ans par la Direction du Parc puis par la sous-Préfecture d’Apt, malgré des courriers d’élus adressés à Jean Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense, malgré les pétitions et plaintes des habitants et touristes, le PNRL reste la victime des aéronefs militaires en tout genre, démunie de toute règlementation protectrice malgré sa classification en Parc Naturel Régional.
 
Quelques efforts évidents faits en 2015 par les Militaires pour aménager les nuisances auraient dû calmer la grogne des élus, de la population et des touristes. Mais hélas, la perception des nuisances perdurent sur l’ensemble du territoire du PNRL et la population est exaspérée.

La « Grande Muette » avançant de nombreuses « excuses » pour s'attarder dans le plus peuplé des parcs naturels régionaux de France, qui fait référence pour ses zones dites « Nature et Silence » et  2nde réserve de biosphère de France reconnue par l’UNESCO. Alors qu’il existe d'autres zones militaires disponibles en dehors du PNRL …

 

Et voilà le cinglant verdict des touristes !

Au travers du Guide du Routard, ce sont donc des milliers de touristes qui taillent un costard sur mesure à l’une des principales causes de leur séjour raté par manque de calme et donc de repos et de détente. Et ils nous disent dans le même temps qu’ils ne veulent pas d'un PNRL bruyant !

 

Comment donc interpréter cette envolée contre l'armée de l'Air ?

Il faut croire que les touristes, venant visiter le Parc du Luberon sont extrêmement exigeants au regard des promesses de silence, de quiétude et de repos au sein d’un espace naturel protégé qui leur ont été faites. Alors que ceux qui causent ces nuisances, ceux qui font l’autruche face au problème et ceux qui simplement le nient, oublient tout bonnement que la principale source d'attrait touristique provient de la classification du Luberon en Parc Naturel Régional.

Les touristes sont des clients qui payent (parfois cher) pour venir s’y reposer et profiter de ses atouts culturels, patrimoniaux et environnementaux. Ils veulent tout simplement en avoir pour leur argent, sans tromperie.

 

Un client mécontent parle à 10 personnes,  un client en colère …. gare aux dégâts !

Le guide touristique pose, à son tour, en écho aux interrogations toujours sans réponse des habitants et des touristes, des questions pertinentes : Comment faisaient-ils avant ? Comment « quelques gradés avec tant d’arrogance » peuvent-ils ignorer cette zone protégée (par l’État !) ?


Cet encart dans le Guide du Routard donne un coup de massue à la population et aux acteurs économiques du PNRL : il montre bien qu'en terme d’attractivité touristique et donc de développement et de retombées économiques, les nuisances sonores aériennes sont un véritable fléau dans un département déjà sinistré par le chômage.  Et c’est sans parler des investissements publics (européens et nationaux) et privés faits depuis 40 ans, en pure perte !

Cette facture émise par cet expert du tourisme, dont la renommée avec ses millions de lecteurs français et étrangers n’est plus à démontrer, doit être l'occasion, pour nos responsables politiques de résoudre rapidement et définitivement cette incohérence et cette incompatibilité entre un Parc Naturel Régional et les nuisances aériennes. Faire la sourde oreille serait totalement suicidaire pour le Parc du Luberon. Il y a désormais le feu à la maison et il ne risque pas s’éteindre tout seul….

 

Les nuisances aériennes n’ont tout simplement pas leur place dans le PNRL.touristespetit

Il appartient donc à l’État d’établir, enfin, le cadre réglementaire adéquat pour appliquer les objectifs de la Charte et veiller à son respect dans notre région où l'activité aéronautique est l’une des plus intenses en France.  

L'ADECNA Sud-Luberon attend donc des actions fortes et sans ambiguïté de la part de tous les élus qui ont signé la Charte du PNRL et qui ont réaffirmé leur l'attachement à la classification du Luberon en Parc Naturel Régional en décembre 2013. L'association continuera à soutenir et à promouvoir un cadre de vie et un tourisme conformes à la classification de Parc Naturel Régional.

 

Si « on » voulait faire perdre au Luberon sa classification de Parc Naturel Régional et de Réserve de Biosphère reconnue par l'UNESCO, « on » ne s’y prendrait pas différemment … à qui cela profiterait-il donc ?

 

Enfin, alors que ses services d’enquête n’ont jamais échangé avec l’association sur ce problème, le Guide du Routard, expert mondial du tourisme, cite l’association et en communique les coordonnées : Quelle belle reconnaissance de nous désigner ainsi comme seul interlocuteur de référence pour les touristes en quête « d’informations fiables » pour organiser leurs vacances … N'en déplaise à certains !

 

Et bien nous apprécions et remercions chaleureusement le Guide du Routard.

 

cliquezicicourrielpetit

e-max.it: your social media marketing partner
SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DU LUBERON - STATUTS DU SYNDICAT MIXTE
Crédits Images et Documents site officiel du Parc Naturel Régional du Lubéron - www.parcduluberon.fr - téléchargeables directement sur leur site